VERSION BETA
Donne ton avis !

Bâton du diable enflammé

Fabrication d’un bâton du diable enflammé ou Golo enflammé.

Fabriquer un bâton de feu ou golo pouvant s’enflammer. Elle est destinée aux personnes confirmées dans la discipline qui ont une bonne expérience de la manipulation du golo d’entrainement.

Le bâton du diable est une des disciplines les plus intéressantes de la jonglerie mais elle demande un apprentissage relativement long.

Pour jongler avec le feu il est indispensable d’utiliser un matériel de qualité et un combustible adapté (aller voir la rubrique feu).

Matériel

  • Un vieux bâton de ski ou un tube en aluminium.
  • Un marqueur permanent.
  • 70 cm de mèche en kevlar de 50 mm de largeur (se trouve dans tous les magasins spécialisés en jonglerie).
  • 4 vis de 15 mm.
  • une scie à métaux.
  • une perceuse, avec des forets.
  • un rouleau de ruban adhésif type électrique.
  • de la colle forte et un ruban de tissu de 15 mm de large (fibre organique).

Comment faire ?

Le corps du bâton

Découpe proprement le corps du bâton dans le tube en aluminium, ébavure les extrémités à l’aide d’une lime.

Longueur à découper : 650 mm

Diamètre : 20 mm

Trace au marqueur, les emplacements de trous qui serviront à fixer les torches (comme ci-dessus) : l’un à 10 mm l’autre à 40 mm des extrémités du bâton.

Perce le bâton sur les marques, commence par un pré-perçage avec un petit foret de 3 mm, puis termine avec un foret adapté au diamètre de ta vis si nécessaire.

Teste la bonne tenue de ta vis dans le tube.

NB : Les trous ne doivent pas traverser les deux côtés du tube.

La mèche

Coupe une longueur de mèche de 35 cm environ, enroule-la autour du bâton, en la serrant bien, plie l’extrémité de la mèche afin d’obtenir un ourlet, visse la vis dans la mèche et le tube. Veille bien à ce que la vis soit en face des trous ; si besoin, fais des repères au marqueur sur la mèche :

Fais de même avec l’autre coté :

Equilibrer le bâton

Les deux torches sont bien fixées, il faut maintenant trouver le point d’équilibre du bâton.

Pour cela utilise une baguette ou un doigt et regarde à quel moment le bâton reste en équilibre. Trace ce point bien précisément car le bon fonctionnement du bâton dépend principalement de ce repère.

L’étape suivante est aussi importante que la précédente : à partir du point d’équilibre trace deux autres traits, comme ci-dessous.

Ces traits coupent ton bâton en 4 partie égales, ils définissent la zone centrale utilisée pour le contact avec les baguettes.
Coller le ruban

Prépare la surface du bâton en le passant au papier de verre (supprime toutes les traces de laque, dégraisse-le avec de l’alcool à brûler).

Encolle le bâton du centre jusqu’au trait gauche.

Enroule le ruban sur le bâton, en partant du centre. A chaque nouvelle rotation, veille à recouvrir bien régulièrement le ruban du tour précédent (5 mm de recouvrement environ) .

Recommence l’opération pour l’autre côté, toujours en partant du centre en direction de la torche. Tu obtiens alors un bâton comme ci-dessous.

Termine l’opération avec un papier adhésif d’électricien (Chatterton), il est important que ces trois limites soient facilement identifiables (joue sur le contraste des couleurs), la nuit les torches ont tendance à éblouir le jongleur et rendent l’identification de la zone de contact délicate.

Si l’adhésif se décolle avec la chaleur, utilise du sparadrap, il brûle mais tient toujours.

Si ce n’est déjà fait il te reste plus qu’à faire les deux baguettes, si tu préfères, tu peux les acheter dans un magasin spécialisé.

N’oublie pas de bien suivre les consignes de la rubrique feu pour utiliser ton bâton !

PS

Source : SGDF? - Territoire de l’Isère
Photo Flickr : Kairon Gnothi

Publié le (mis à jour le )