Comment marquer sa toile de tente ?

Pour retrouver la tente à coup sûr

Dans ton groupe, ton unité ou ta section, vous mélangez tout le temps les tentes, toutes les tentes ont été mélangées et quand vous rentrez de week-end de groupe avec 12 tentes personne ne se souvient de la tente dans laquelle il manque un mât et qui a une toile déchirée ? LaToileScoute a la solution !

Le but ici est d’individualiser une tente au maximum, de telle façon que personne ne puisse revenir dessus, en lui donnant une personnalité dont elle ne puisse se défaire. Que lorsqu’un jeune a signalé un tendeur manquant ce soit pas dans “une des tentes huit places mouillées du week-end", ou alors "la tente qui est numérotée 4 avec les numéros orange, mais qui a aussi le tapis de sol numero 3 en blanc je crois et le double toit 14-9 vert”, mais "dans Obélix".

Comment :
En lui donnant un nom d’un personnage connu de toutes les générations, qui puisse être représenté facilement, en en peignant le portrait sur les éléments en toile, sur le tapis de sol et si on est dingue, en gravant les mats.

Matériel

  • une ou plusieurs tentes
  • des grandes planches
  • des feutres posca
  • un ou plusieurs vidéoprojecteurs
  • des images de personnages sympathiques

Procédé 

Double toit

Avec un vidéoprojecteur, on projette l’image du personnage qui nous intéresse sur la tente tendue sur une planche ou un cadre : l’idée c’est que le tissu soit bien tendu pour que l’image qu’on va obtenir soit la plus proche possible de l’image initiale.
On choisit bien la dimension du dessin en approchant ou reculant le vidéoprojecteur par rapport à la toile, et on fait bien la mise au point pour que le dessin soit net. On passe les contours de l’image au posca fin puis on finit de remplir le dessin au posca épais.
On place le dessin au milieu d’un côté pour le double toit, de manière bien visible.

Toile intérieure

On fait la même chose que pour le double toit mais on met le dessin sur les portes.

Tapis de Sol

Sur un tapis de sol, on ne peut pas utiliser de posca (ce sont des marqueurs à peinture) car cela ne tient pas. il faut utiliser du marqueur indélébile, et faire bien attention à vraiment bien laisser longuement sécher avant de replier la tente, sinon le motif va s’effacer.

Sac de tente

Toujours la technique du vidéoprojecteur, et on met le nom du personnage en gros, ainsi que le nom du groupe et le nombre de places.
Pour la tente Obélix en exemple, la police utilisée pour le nom du groupe et le nombre de places est police compagnon? (on te la met dans l’article) : large, lisible, pas trop droite pour supporter une légère imprécision.

Mâts
Il est possible de faire de la gravure par électrolyse, ou par attaque chimique en utilisant des pochoirs. Si tu as accès à une machine qui le fait, tu peux faire un marquage au laser.

Lire aussi :

La gravure par électrolyse

La gravure par électrolyse permet de graver un motif dans du métal. Idéal pour graver son nom sur la lame de son Opinel ou sur ses couverts ou (...)

Pourquoi le marqueur posca ?

Le groupe a réalisé plusieurs tests : dessins avec différents supports, repassage, lavage, frottage long à la brosse puis à la paille de fer :

  • Les marqueurs spéciaux textiles ne tiennent pas si bien que ça, coûtent un bras et supportent mal une utilisation intense
  • La peinture avec solvant (peinture à maquette) tient bien et laisse un noir profond, mais elle est longue à sécher, difficile à appliquer car grasse.
  • L’encre de chine est à bannir, elle bave énormément, est difficile à appliquer avec précision et supporte mal le lavage (elle bave encore plus).
  • Le marqueur indélébile est facile a appliquer sur de la toile, donne un résultat propre et net, mais après lavage, le motif tire sur le noir-rose et ne reste pas particulièrement profond.
  • La peinture acrylique donne un noir profond qui résiste très bien au lavage et à l’usure, au pinceau elle est très difficile à appliquer avec précision ou régularité. il faut tamponner le tissus pour qu’il s’imprègne bien et il est difficile de ne pas laisser de tas par endroit.
  • Nous avons banni les peintures aérosols, car pour obtenir un un travail net il faut découper un pochoir, poser de scotch sur chaque bord entre le pochoir et la toile, et passer de nombreuses couches et bave quand même un peu.

Aperçu des tests :

A. feutre textile, B. marqueur permanent, C. peinture maquettes, D. peinture acrylique, E. encre de chine.

Nous avons donc choisi de réunir les avantages des marqueurs et de la peinture en choisissant d’utiliser plusieurs marqueurs posca de différentes tailles.

Ils permettent de dessiner le trait avec précision. L’encre est une encre acrylique d’un noir profond si on tamponne un tout petit peu ou qu’on repasse au même endroit.

Ils peuvent se recharger avec de l’encre acrylique (en se dévissant dans le sens antihoraire). Posca n’en commercialise pas. Mais Liquitex en commercialise. On en trouve facilement sur le net ou Cultura (attention, l’encre Colorex de Pébéo est une encre à base d’aquarelle avec différentes caractéristiques, principalement sa très grande solubilité).

Si la pointe est trop abîmée (le tissus des toiles de tentes est relativement abrasif, elle peut s’extraire avec une pince et précaution, et se retourner. lorsque les deux côtés sont usés, on peut la remplacer, Posca en commercialise.

Attention toutefois, les pointes de Posca ont besoin de temps à autre d’être amorcées, il faut prévoir une feuille à plat pour les amorcer. Le faire à la verticale sur la toile, c’est risquer qu’une goutte sorte et dégouline sur tout le motif et au delà.

S’agissant du tapis de sol, nous avons envisagé la peinture pour bâche de camion, avec les difficultés que cela peut représenter (faire un trait propre et net à la peinture), mais nous n’avon spas expérimenté cette option. Pour la première tente nous avons choisi de faire ça au marqueur indélébile classique, ce qui sera probablement moins durable que pour les toiles de tente, mais sur lequel on peut repasser facilement une fois que le motif est fait (beaucoup plus rapidement que sur la toile de tente).

Choix du personnage et du motif

L’objectif est que la tente soit individualisable au point d’avoir une personnalité que tous, filles, garçons, jeunes et grands sauront identifier et s’approprier. Il faut donc des personnages connus de tous. Éviter à tout prix les private jokes (qui se souvient de pourquoi les marabouts “boussaka”, Elvira, Marie-Georges s’appellent ainsi ?).

Le personnage doit pouvoir être réalisé proprement et simplement avec peu de moyens. Un personnage de bande dessinée ou de dessin animé à la ligne claire et simple est préférable, ou le dessin d’un personnage de pop-culture. Préférer un motif monochrome à dessiner en noir, plus visible, plus couvrant et plus facile à repasser lorsque la peinture perdra de son intensité avec le temps (repasser un motif impliquera nécessairement que le trait soit plus épais, mieux vaut qu’il ne le soit pas trop initialement).
Indiquer son nom pour les éventuels qui ne le connaîtraient pas si possible dans la police qui lui est associée.

Nous sommes dans un mouvement d’éducation, porteur de sens et de valeur, il convient que les personnages soient en adéquation avec cela. Éviter les méchants, les personnages ambigus, préférer les personnages porteurs de valeurs simples et fortes dans lesquelles se reconnaît le scoutisme.

La tente est faite pour durer entre 10 et 25 ans. Il faut que le personnage soit toujours connu de tous à ce moment la. Éviter de choisir un personnage populaire au moment de la réalisation qui risque de ne plus l’être 10 ans après (Lanfeust, personnage de dessin animé du matin). Préférer ceux qui sont déjà bien connus (Tintin, Astérix, Lucky Luke, Pinocchio, Merlin l’Enchanteur…)

Le mouvement éduque des garçons et des filles : s’appliquer à assurer une parité dans le choix des personnages.

Il est aussi possible de choisir un animal totem, en particulier c’est pertinent si l’animal est associé à une équipe et qu’il ne change pas d’une année sur l’autre. Dans ce cas, choisir un dessin qui soit simple et qui empêche de confondre la tente loup et la tente renard, par exemple.

Liste non exhaustive pour exemple :
Astérix, Obélix, Panoramix, Abraracourcix (difficile à prononcer pour des farfadet), Bonnemine, Falbala, Tintin, Haddock, Tournesol, Castafiore, Lucky Luke, Calamity Jane, Blanche Neige, Cendrillon, Ppirou, Fantasio, Ppip, Secottine, Rantanplan, Michey, Daisy, Picsou, Donald, Minie, Riri Fifi Loulou (en une seule fois ?), Tom-Tom, Nana, la Petite Sirène, Gaston, Marsupilami, Titeuf, Tom et Jerry, Garfield, Mafalda, Caliméro, Boule et Bill, la Schtroumpfette, le Grand Schtroumpf, Charlie, Marion Duval, etc.

Déroulement

Préparation du motif
Récupérer un portrait du personnage, l’insérer dans une slide PowerPoint ainsi que son nom, en gros (ici le nom d’Obélix est une image utilisant la police habituelle qui lui est associé. Bien que le nom soit en bleu il a été réalisé en noir)

Préparation de la toile
Nettoyer la toile là où le motif sera réalisé, bien brosser, voire aspirer si besoin. Puis repasser soigneusement pour éviter tous les plis.

Installer la toile

Tendre la toile de tente centrée sur une planche. scotcher si besoin pour qu’elle soit bien tendue. Penser à protéger le support pour éviter les taches. Il est important de bien caler le support comme la toile pour éviter qu’il bouge (ce qui créerait un décalage lors de la réalisation du contours). Installer le vidéoprojecteur en le calant bien et en s’assurant que personne en peut le faire bouger ni se prendre les pieds dans les fils, pour la même raison : si le motif bouge en cours de réalisation, ce n’est plus le même dessin !

Projeter l’image bien au milieu, la plus grande possible

Reproduire le motif

Reproduire légèrement les contours des lignes claires au feutre. Attention, c’est parfois difficile de réaliser le motif sans le cacher avec son bras.

Remplir le motif

Couper le projecteur, passer la planche à plat et remplir les lignes au posca large. il est possible de faire les contours d’une autre pièce de la tente pendant ce temps, si vous êtres plusieurs.

Laisser sécher
Avec un peu d’aide si il fait froid

Fixer le motif
Repasser très longuement le motif en intercalant du papier cuisson.

Pour marquer entièrement une tente, reproduire le motif sur le double toit, une porte de la toile, le tapis de sol. Marquer le nom et le nombre de places sur le sac de tente, puis ranger la tente.
Pour éviter un risque de “décalcomanie” avant la première utilisation, nous avons plié la tente en protégeant le motif sur le tapis de sol avec une feuille de papier cuisson (et oui, on a du racheter un marqueur en cours de route)

Combien de temps ça prend ?

La première tente a été réalisée en à peu près 4h, en étant trois pendant deux heures puis deux ensuite. Nous avons réalisé les motifs un à un, en concevant progressivement la chose, en faisant des essais, des erreurs. Le temps par tente devrait pouvoir se réduire considérablement si pendant qu’un motif est rempli d’autres font les contours sur la pièce ou la tente suivante, ou encore à plus nombreux, mais avec deux vidéoprojecteurs.

Portfolio

Publié le (mis à jour le )