VERSION BETA
Donne ton avis !

Des Compagnons dans l’Himalaya

Partis construire une bibliothèque en bambou

Une équipe de compagnons (des aînés ou routiers? chez les SGDF?) ont effectué un projet de solidarité internationale, et te le racontent ici. Ils ont également produit une vidéo qui raconte de projet.

Vidéo de 5 minutes résumant notre mois de voyage :

Après avoir réalisé notre expériment long en temps que compas deuxième temps au Népal l’été dernier, nous avons réalisé un retour particulier, un film accompagné d’une lettre ouverte aux habitants du village dans lequel nous avons passé 2 semaines et demi.

Chers habitants du village de Damphe,

Nous aimerions vous exprimer notre gratitude pour l’accueil bienveillant dont vous avez fait preuve envers nous.

La construction de la bibliothèque dans votre village a été pour nous une expérience inoubliable. Ce projet n’était pas seulement un rêve, mais aussi un défi.

Accueillis sous les fleurs
A l’arrivée, nous avons reçu des colliers de fleurs, moment vraiment inoubliable.

En effet, ce projet, avant de le vivre tous ensemble, nous l’avons imaginé ensemble, et nous l’avons construit ensemble.

Pendant deux ans nous avons construit notre équipe, nous avons appris à bien nous connaitre pour mieux vivre ensemble durant l’ensemble de cet expériment. Nous avons construit notre projet afin qu’il réponde au mieux aux attentes de chacun d’entre nous, que ce soit en termes de type d’action, de public visé, ou encore de destination. Et grâce à vous, ces attentes ont été respectées, et même dépassées !

Bien sûr, pendant les deux années qui ont précédé notre départ il y a parfois eu des baisses de motivation, mais dès lors que nous avons pris contact avec l’association Tamur Foundation Nepal, nous avons redoublé nos efforts, avec un objectif bien défini : la construction d’une bibliothèque, pour les jeunes de Damphe. En effet, nous avons tout de suite senti que Ram, le président de l’association, était très heureux de pouvoir nous accueillir et réaliser ce projet avec nous. Jamais de notre vie nous n’avions rencontré une personne aussi dévouée pour aider sa communauté.

Mais au fait, d’où vient cette idée de bibliothèque ? Laissez-nous vous expliquer.

Depuis la création de notre équipe, nous savions tous les quatre ce que nous souhaitions le plus dans notre projet : un projet de construction, et un contact avec les jeunes. Alors pourquoi ne pas combiner les deux ? Etant tous les quatre étudiants, nous connaissons bien l’importance de l’éducation. Comme le dit si bien la devise de TFN, elle est l’arme la plus puissance dont nous disposons. C’est pour cela que nous avons souhaité vous en offrir un accès facilité, en espérant que les structures éducatives continuent de se développer encore au village.

Les rizières du Népal
Village de Damphe entouré de rizières en escaliers !

Même si l’on pourrait penser que nous vous avons apporté beaucoup par ce projet, nous avons certainement reçu en échange encore bien plus de votre part. Grâce à vous, nous avons pu découvrir une culture complètement différente de la nôtre. Vous nous avez accueilli dans votre village et vous nous avez permis de partager avec vous votre quotidien, le travail dans les champs et les rizières, les alertes lorsque les singes attaquent les cultures, les repas, le marché local. A travers les cours de Népalais, la méditation, les mariages auxquels vous nous avez conviés, les chants que vous nous avez appris, les cérémonies et danses que vous avez organisé pour nous, vous nous avez enseigné votre culture, et vous êtes également intéressés à la nôtre, à notre façon de vivre, nos traditions, notre langue et nos jeux.

Mais ce qui nous a le plus marqué, c’est l’accueil chaleureux que vous nous avez offert, et les moments que l’on a passés ensemble, notamment avec les jeunes du village, à qui nous nous sommes beaucoup attachés malgré les difficultés de communication parfois imposées par les barrières de la langue. Les parties de foot, les journées d’animations, les fêtes, les cours de français et de népalais le soir et tous les moments que l’on a partagés avec eux ont étés pour nous des moments inoubliables.

Ces quelques semaines passées dans votre village ont été pour nous une expérience unique et bouleversante, car votre sourire et votre joie de vivre malgré la simplicité de votre quotidien nous a frappé dès notre arrivée et nous marquera à jamais.

C’est pourquoi nous voulons vous remercier pour tout ce que vous nous avez apporté et vous témoigner encore une fois notre affection. En espérant pouvoir un jour revenir vous voir à Damphe et découvrir les 1000 merveilles que vous avez encore à nous offrir.

Les compagnons de Notre Dame de Bois-Guillaume,
Aymeric Doutriaux, Thibault Lecoeur, Edouard Peltier et Agathe Cadier.

4 compas de Bois-Guillaume
Construire une bibliothèque dans l’Himalaya
PS

Texte écrit par Agathe Cadier.

Publié le (mis à jour le )