VERSION BETA
Donne ton avis !

Prendre des photos au flash

Le flash : est-ce le mal ?

Le flash envoie un éclair de lumière très froide, de forte puissance, mais se dissipant rapidement.
En faible luminosité, il crée des ombres très dures, peu marquées et relativement inesthétiques.

Un flash est presque systématiquement intégré à l’appareil photo. Certains peuvent toutefois via une griffe recevoir un flash externe qui, plus puissant, pourra également être orienté dans différentes directions pour moduler sa puissance, et limiter les « ombres dures » sur les photos. Un flash externe à tête orientable est appelé flash cobra.

La feuille de papier placée derrière le flash renvoie vers le sujet une partie de la lumière qu’il émet, de façon plus douce et uniforme. Tu peux trouver des gabarits à télécharger sur ce site.

L’embout en plastique placé sur ce flash, diffuse de la lumière tout autour de lui à la façon d’une ampoule. Ce système peut fonctionner avec un verre en plastique.

Le flash intégré à l’appareil photo ne peut être orienté, on peut toutefois placer devant lui une feuille pour réduire et diffuser la lumière

Pour éviter ce phénomène d’ombres dures, on peut avoir recours à plusieurs techniques qui atténueront la puissance de l’éclair, ou qui le disperseront de façon plus homogène.

  • Un morceau de calque peut servir à diffuser la lumière de façon plus douce, en étant placé sur le coté du flash ou devant celui-ci.
  • En intérieur, avec un flash orientable, on peut diriger la tête de celui ci vers un plafond ou mur blanc qui renverra la lumière de façon plus uniforme dans toute la salle et limitera les ombres dures.
  • Avec un flash orientable toujours, en intérieur comme en extérieur, en relevant la tête du flash et en fixant une feuille blanche sur le coté du flash, on crée un réflecteur qui, dirigé vers le sujet à photographier, projettera une lumière plus douce et uniforme très utile pour « déboucher » des ombres sur le visage ou apporter le peu de lumière manquant

Le flash n’éclaire pas la scène de façon uniforme, l’éclair est très fort à l’intérieur du cercle, et faible à l’extérieur. Lorsque l’on prend une photo de nuit au flash, il faut donc prendre en compte le fait que la lumière sera forte à une faible distance et faible un peu plus loin. Dans l’idéal, une photo de nuit au flash sera réussie, si le sujet est exposé sans avoir un arrière plan sous exposé ou sur lequel pourrait se voir une ombre. Il faut également prendre en compte le sol, sur lequel peuvent se voir fortement marquées les différences d’éclairages.

Le flash en condition de faible éclairage est un dernier recours, à ne surtout pas utiliser lors d’une veillée, un concert, devant une caméra ou tout autre endroit où il pourrait gêner les participants.

Au milieu de la journée, en été, la lumière de manque pas. Mais les rayons du soleil créent des ombres très marquées. Pour éviter ces ombres, on peut utiliser un flash pour éclairer les parties ombragées, on parle de « déboucher » les ombres. Ici le scout légèrement dos au soleil avait le visage totalement à l’ombre, si bien qu’il fallait nécessairement choisir de sous exposer le visage, ou sur-exposer l’arrière plan. Un flash cobra utilisé avec un réflecteur en papier permet d’envoyer suffisamment de lumière pour que les parties ombragées et l’arrière plan soient tout deux correctement exposés.

Un flash dirigé directement vers le sujet en pleine nuit, produit des ombres très marquées, et très nettes, qu’on peut trouver disgracieuses. De plus un flash direct à tendance à « aplatir » les volumes et uniformiser les nuances de couleurs.

Ici la cheftaine était éclairée par un feu de camp, insuffisant pour permettre une photo exempte de grains. le flash a été dirigé sur un pommier se trouvant plusieurs mètres derrière. La lumière ainsi réfléchie était suffisante pour éclairer le sujet sans supprimer l’éclairage du feu ni marquer trop fortement les ombres ; les volumes de la photo sont ainsi conservés.

A lire !

Tu ne comprends pas les notions de sur-exposition / sous-exposition ?

Lire aussi :

Bien exposer ses photos

Une photo réussie, c’est une photo où la lumière est juste en bonne quantité. Seulement, on ne contrôle pas le soleil, c’est donc à l’homme d’adapter (...)

Utiliser le flash en plein jour ?

Lire aussi :

Le Fill-in

La lumière sans l’ombre, ce ne serait pas rigolo. Mais quand l’ombre se pointe là où on ne veut pas, c’est encore moins rigolo ! voici comment s’en (...)

Publié le (mis à jour le )