VERSION BETA
Donne ton avis !

Le Calendopoly

Vends un max de calendriers et truste la ville !

But du jeu

Acheter le plus de terrains possibles et y construire un maximum de tentes ou de nuits à la belle étoile.

Le jeu permet surtout de rendre l’opération de vente de calendriers en porte à porte ludique.

Durée

Le jeu est prévu pour durer une bonne après midi.

Matériel

  • 1 plateau géant avec autant de cases qu’il y a de rues visées pour y vendre des calendriers
  • des équipes de six à huit joueurs, toutes tranches d’âge confondues, en tenue.
  • deux dés géants en mousse ou carton
  • Autant de chefs que d’équipes + deux ou trois chefs au Quartier Général
  • Des talkies walkies ou téléphones portables entre les chefs
  • Des calendriers et des cartes (ben tiens..)
  • de quoi différencier les équipes
  • autant de pions que d’équipes
  • une carte de la ville par équipe

Préparation

Pour le plateau : comme un plateau de monopoly, on crée des cases avec le nombre de rues désirées. Les quartiers sont recoupés en couleurs (comme au monopoly toujours).

Faire une échelle de valeurs à afficher au mur du Quartier Général, pour que les enfants comprennent la valeur de l’argent récolté.

Exemple :

  • une sardine : 2 cartes ou un calendrier
  • une louche : 4 cartes ou deux calendriers
  • un opinel : 6 cartes ou trois calendriers
  • un sac de tente :
  • une popote complète :
  • un karimat :
  • un sac de couchage :
  • une tente

Ajouter sur le plateau une dizaine de cases « pièges » et « chance » :

  • piège : « Opinel cassé » > payer 6 cartes ou 3 calendriers, « louche percée » > payer 4 cartes ou 2 calendriers
  • chance : « une nouvelle popote ! » > leur équipe bénéficie de l’equivalent de X cartes ou X/2 calendriers.

Aux trois coins du plateau, faire des pièges : ex « Départ en explo de peuplade mais Martin a oublié le pique nique au local, retour à la case départ » / « Explo d’équipage, Vanessa s’est tordu la cheville, patientez un tour ».

Déroulement

Les équipes partent une à une avec un stock de calendriers et de cartes.
Tour à tour, elles jettent le dé et se rendent à la rue sur laquelle elles tombent. Dans cette rue, elles doivent vendre le maximum possible, pour ensuite pouvoir placer des TENTES CANADIENNES (l’équivalent des maisons au monopoly) ou bien meme des NUIT A LA BELLE ETOILE (Hotel) et taxer les équipes qui tomberont sur « leur » rue.
Une fois que toute la rue est finie, l’équipe rentre au Quartier Général, ramène l’argent et, si elle est la seule à être tombée sur ce quartier, peut décider de placer des tentes ou nuits à la belle étoile, en allant ensuite vendre dans les autres rues du quartier (fixer un prix équivalent pour toutes les rues : une tente = trois calendriers ou six cartes, une nuit à la belle = six calendriers ou douze cartes par exemple).
Une fois les transactions faites, l’équipe peut relancer le dé pour aller à un autre endroit. Si elle tombe sur une rue déjà occupée par une tente ou une nuit à la belle, elle paye l’équivalent de deux cartes ou un calendrier.

Le jeu se finit lorsque toutes les rues visées ont été parcourues.

Ce jeu existe aussi en version allégée !

Lire aussi :

Le Calendopoly (version light et plus simple)

Notre jeu s’inspire du calendopoly proposé ici : But du jeu Vendre un maximum de calendriers Durée du jeu 2h (+ présentation du jeu et des (...)

PS

Source : Maîtrise du Groupe SGDF? de Nanterre, Hauts de Seine (92)
Photos : Marine Klein - SGdF Roger Clément - 1e Metz Queuleu. Et on sait d’où vient son sweat scout !

Publié le (mis à jour le )