VERSION BETA
Donne ton avis !

Le tenon mortaise

Le tenon mortaise est une technique d’assemblage de deux rondins sans clous ni ficelle.

Tailler le tenon

Le tenon est la partie pointue du rondin qui va s’emboîter dans la mortaise, un trou pratiqué dans un autre rondin. La forme du tenon doit être le juste équilibre entre un cône qui ne rentrera pas bien dans le trou et un cylindre qui risquera de casser dans la mortaise. Il faut donc privilégier un tenon légèrement conique comme représenté sur le dessin.

La mortaise ouverte

C’est une mortaise qui traverse de part en part le rondin. On creuse la mortaise à la tarière bien perpendiculairement au rondin.

Il s’agit ensuite d’emboîter le tenon dans la mortaise à l’aide d’un maillet.

Enfin on va consolider l’assemblage en plantant un coin perpendiculairement au fil du bois du rondin de la mortaise pour éviter de l’éclater (comme représenté sur le dessin). Pour cela on fait une entaille à la scie dans le tenon puis on enfonce le coin à l’aide d’un maillet.

La mortaise borgne

On peut utiliser une mortaise borgne lorsqu’on ne peut pas de permettre de traverser le rondin. Il faut la faire cependant suffisamment profonde pour que l’assemblage reste solide.

Pour cela il suffit de creuser un trou incomplet et d’y enfoncer le tenon en plaçant au préalable le coin. Le coin serrera le tenon au fur et à mesure qu’il s’enfonce dans la mortaise.

PS

Source : SGDF? - Groupe St Maurice - 1re Annecy

Publié le (mis à jour le )