VERSION BETA
Donne ton avis !

La thèque

Voici un autre grand classique des jeux scouts… Ce jeu permet d’occuper aussi bien un petit groupe qu’un grand nombre de personnes, tout en demandant un matériel assez réduit. Il est donc parfait pour les moments de défoulement en réunion, les fêtes de groupe, les grands rassemblements…

Il existe plusieurs variantes de ce jeu, en voici une. Libre à chacun d’adapter les règles en fonction du public.

Le but

Dans le principe, cela ressemble au base-ball. Deux équipes (de 5 à 15 joueurs) s’affrontent. L’une batte, l’autre rattrape.

La thèque
Éclaireurs Unionistes de Tonneins, photo Pierre Faisandier

Pour l’équipe qui batte, le but est de faire le plus possible de tours de terrain. Pour cela, les joueurs doivent envoyer une balle le plus loin possible à l’aide d’une batte. Tant que la balle n’est pas revenue auprès du chien, le joueur qui a batté (le batteur) et les autres joueurs de son équipe qui étaient sur une base quand il a joué peuvent courir pour atteindre une autre base.

Pour l’équipe qui rattrape, le but est de ramener la balle au chien avant qu’un joueur de l’équipe adverse n’ait atteint une base.

Le chien est le joueur (de l’équipe qui rattrape) qui est chargé d’envoyer la balle au batteur. Il ne peut pas bouger de son emplacement (la niche), et c’est à lui que la balle doit revenir après avoir été jouée. Et non, pour une fois, ça n’est pas le chien qui va chercher la baballe :-) Quand le batteur joue, la balle doit dépasser le chien pour être valide.

un joueur éliminé retourne au point de départ, et peut reprendre son tour pour pouvoir batter. Il n’est donc pas exclu du jeu !

Le terrain

Il doit être assez vaste et plat. On préférera un terrain en terre ou en herbe, les conséquences en cas de chute étant moins graves que sur le béton ou le goudron… Bien sûr, le terrain est dégagé, et débarrassé des pierres, branchages … afin que l’on puisse courir sans risquer de se faire mal !

Autour du terrain, créer 4 à 6 bases (en rouge ci-dessous) avec des pulls, foulards, tas d’herbe, cerceaux, ou toutes autres choses qui permettent de matérialiser un emplacement sans présenter de danger. On évitera donc les bûches, sardines … Les bases sont espacées de 10 à 20 mètres (en fonction de l’âge des joueurs)

Créer aussi un point de départ (en orange foncé ci-dessous), et 2 à 4 mètres devant, la niche du chien (orange pâle).

Le terrain de thèque
Configuration du terrain en cours de partie : les verts attrappent, les bleus battent et courent.

Il n’y a pas de limites au terrain, le batteur peut donc envoyer la balle aussi loin qu’il le désire (et qu’il le peut !)

Le jeu

L’équipe qui rattrape (les verts sur le schéma) se disperse sur le terrain, le chien se place sur sa niche, muni d’un stock de balles de tennis (4 ou 5, ça évite d’avoir sans arrêt à courir après une balle ratée !), le joueur qui batte est seul sur le point de départ, les autres joueurs étant bien en retrait. Eh oui, une batte qui vole, ça peut faire très mal !

Le chien lance une balle au batteur. Cette balle doit arriver en hauteur entre la mi-cuisse et le bas des côtes du batteur, à une distance raisonnable de son corps. Tout est question d’appréciation de la part de l’arbitre… Le batteur a droit à 3 essais. Après, on change de batteur.

Si le batteur renvoie une balle valable, lui et les joueurs de son équipe sur une base peuvent partir (dans le sens inverse des aiguilles d’une montre) et avancer d’autant de bases qu’ils le désirent.

Un joueur de l’équipe qui batte est éliminé quand :

  • la balle revient au chien alors que le joueur n’est pas sur une base
  • la balle jouée par le batteur est gobée, c’est-à-dire rattrapée par l’équipe adverse avant d’avoir touché le sol, et que ce joueur ait bougé de sa base.
  • deux joueurs sont sur la même base. Le premier arrivé est éliminé.
  • il « coupe » : il doit toujours passer derrière la base qu’il dépasse.

Une fois la balle jouée, les attrapeurs doivent la renvoyer au chien. Un attrapeur ne peut pas bouger tant qu’il a la balle dans la main, il doit donc la lancer à un coéquipier pour qu’elle atteigne au plus vite le chien. Rappelons que le chien ne peut sortir de sa niche, si les attrapeurs lui renvoient mal la balle, ça n’est pas à lui d’aller la chercher, mais aux attrapeurs…

Chaque fois qu’un joueur de l’équipe du batteur boucle un tour, on compte 1 point, 2 si le tour est bouclé en une seule balle.

On fait 2 mi-temps (10 à 30 minutes, en fonction du nombre et de l’âge des joueurs). L’équipe qui a marqué le plus de points a gagné !

La batte

Même si on peut jouer à la thèque avec une batte de base-ball (pour que ça soit plus dur !) ou une raquette de tennis (pour que ça soit plus facile !), rien ne vaut la vraie batte plate faite main !

Batte
La thèque

Une bûche ou une planche peuvent servir de base à cette fabrication. Le but est d’obtenir un rectangle (le plat) avec un manche. Le manche, rond si possible (diamètre 4 à 5 cm) sera long de 20cm pour assurer une bonne prise en main. On pourra l’entourer de scotch (ou même de cuir) pour éviter les échardes. Le plat, la partie qui sert à batter, fait entre 30 et 40 cm de long pour une largeur de 8 à 12 cm. Une bonne épaisseur pour la batte est de 3 cm, pour que ça soit bien costaud sans être trop lourd.

Bien arrondir tous les coins, c’est moins dangereux, et ça rend le manche plus solide à la jointure avec le plat.

Un bon couteau (rappel : toujours vers l’extérieur, jamais vers soi, et on n’oublie pas la virole de sécurité !) et de la patience permettront à tous les coups d’avoir une batte spéciale thèque des plus appréciables ! On peut très bien envisager en complément et pour la beauté du geste de la personnaliser à l’aide d’un pyrograveur ! Et pourquoi pas chacun la sienne ?

Publié le (mis à jour le )